Le tarot en ligne gratuit: Profitez des maintenant de notre application de tirage de tarot gratuite.

Tarot en Ligne

Tarologie, Les 11 couleurs du Tarot

LES ONZE COULEURS DU TAROT

L’étude de la symbolique des couleurs du jeu de tarot est à considérer de manière indicative. Cette étude se base sur la grande symbolique universelle des couleurs, prenant naissance dés le début de l’humanité. En effet, tous les peuples se sont questionnés à ce sujet et certaines couleurs ont vue leur signification évoluer au fil des époques. De plus, en nous appuyant sur le fait que la conscience de l’ être humain prend racine dans les enseignements  primaires et s’ enrichit des différents facteurs environnants (couleur de la nature, religion, rites encadrant les passages de la naissance, du mariage et de la mort), certains même aux antipodes les uns des autres, une couleur ne peut détenir la même symbolique pour tous.Illustrons cela par le contraste entre le choix des couleurs utilisées pour le rite funéraire européen et celui des habitants du sous-continent indien.  En Inde, une femme, après la mort de son époux, s’habillera de blanc afin de signifier son veuvage et ce, traditionnellement, jusqu’ à la fin de sa vie ; au contraire, la couleur utilisée en Europe (culture judéo-chrétienne), pour rendre hommage aux morts, est le noir.

Nous pouvons malgré tout nous rapprocher d’une vérité de symbolique des couleurs au sein du tarot en nous basant sur nos connaissances des représentations mises en scène par chacun des arcanes.

SYMBOLIQUE DES COULEURS

Procédons à une analyse rapide des couleurs, sans nuances :

-noir. Il peut symboliser deux extrêmes : la mort, la fin de cycle mais également la notion de début, en retenant le principe créatif que tout prend corps dans l’obscurité (l’enfant dans le ventre de sa mère, le végétal dans la terre)

-blanc. Couleur synonyme de purification, d’immortalité. Cette couleur est utilisée dans le mariage catholique (la future épouse, vierge, est vêtue de blanc), elle exprime la puissance, l’ascension fulgurante dans la religion chrétienne (les papes portent la couleur blanche). Elle peut aussi être considérée comme négative, comparable au manteau de neige déposant un voile sur la Vie.

-chair.Elle est la couleur représentative de l’ambivalence.Nous pouvons penser que c’est la couleur de l’ être humain et donc, qu’elle met en scène les forces positives aussi bien que les aspects les plus négatifs de celui-ci.

-vert. Cette couleur est rattachée à la nature,  à celui qui donne la vie (arbres, la mère, la terre). C’est une explosion vitale que l’on pourrait comparer aux prémices du printemps ; après le passage de l’hiver qui a endormi le principe de vie, une révolution est en marche, prête à tout bouleverser. La portée négative de cette couleur pourrait sommeiller dans un attachement trop profond à ses racines, empêchant un développement harmonieux.

-rouge. C’est la couleur du règne animal, de l’énergie  dans toute sa splendeur. Elle est aussi la couleur du sang, intimement liée à la violence du chemin de vie (surpasser les difficultés pour relancer le processus d’évolution, surmonter les pertes affectives).

-bleu. Cette couleur nous fait immédiatement penser aux deux étendues infinies que sont le ciel et l’océan. Nous avons vu précédemment dans l’étude de la carte le monde que le ciel est représentatif du Père, son côté obscur pourrait s’affirmer dans un attachement asphyxiant au Père. Cette couleur est considérée comme céleste.

-jaune. Elle caractérise la conscience éveillée, l’esprit actif et mesuré. Sa constante négative pourrait être la cruauté, un esprit fermé, une absence d’émotions ou bien la sécheresse.

-violet. Elle est la couleur des alchimistes, des sciences occultes (sacrifices), et de la spiritualité en général. Elle est le mélange des 2 couleurs principales : le bleu et le rouge. Elle est au milieu, elle temporise, cette couleur pourrait symboliser la sagesse.

PLUSIEURS MANDALAS DES COULEURS

Dans le jeu de tarot , ces huit couleurs s’enrichissent de nuances et se comptabilisent au nombre de onze : le noir, le vert foncé, le vert clair, le rouge, le chair, le orange, le jaune clair, le bleu foncé, le bleu ciel, le blanc et le violet, bien que cette dernière n’apparaisse que très peu.

Nous allons tenter de classer ces couleurs et leurs symboliques dans le sens de l’évolution, du début vers la fin, du bas vers le haut, de la terre au ciel.

Commençons par le noir, le magma qui sert de support à toute naissance, profondément ancré dans la terre.

 Puis vient le vert, divisé en deux nuances : le vert clair et le vert foncé. Le vert clair symbolise le règne végétal tandis que le vert foncé représente les forces terrestres.

 Vient ensuite la couleur rouge, résultat de l’énergie accumulée par les couleurs précédentes, prête à nous inonder de son énergie animale. Nous arrivons, dans une logique schématique, au centre de l’évolution, le centre humain, caractérisé par la couleur chair et la notion de plaisir. Prenons le temps de noter la similitude entre le rouge et la couleur chair, dans un élan théorique d’évolution. Le rouge étant une couleur considérée comme « animale » et la couleur chair étant en relation directe avec l’humain ; le phénomène évolutif de ces cartes corrobore le désir d’élévation  du jeu de tarot .

 Poursuivons avec le jaune, qui, comme le vert, est nuancé en deux teintes : le jaune foncé et le jaune clair. Le jaune foncé (que nous pouvons également percevoir comme la couleur orange) symbolise l’éveil de la conscience, tandis que le jaune clair, plus lumineux, et nourri de ses connaissances, représenterait la clairvoyance, la conscience active. Il est à noter que ces deux nuances de jaune sont au dessus de la ligne d’horizon caractérisée par la couleur chair et donc qu’elles sont le premier stade menant au chemin de la spiritualité.

Continuons avec le bleu , qui, comme le jaune et le vert se divise en deux teintes : le bleu clair et le bleu foncé. Cette couleur est considérée comme céleste, au même titre que le jaune, mais à un degré supérieur ; le bleu foncé symbolise une forte réceptivité terrestre tandis que le bleu clair change cette réceptivité en compréhension spirituelle.

Le blanc, synonyme de pureté et de perfection est la couleur la plus proche des cieux (immortalité et résurrection)

Enfin, le violet, couleur que l’on ne voit que très peu dans le jeu de tarot , encadrerait symboliquement cette carte de couleurs. Animé de sagesse et de spiritualité, le violet représenterait les fondements de la construction

Les couleurs du tarot peuvent également être représentées de deux autres manières :

-le schéma circulaire : le cercle, représentatif du cosmos et de l’infini, partant de la matrice, se déploie  à l’ infini vers l’extérieur, permettant le cheminement de pensées et d actions nécessaires pour atteindre l’état de réalisation complète.

Prenons un cercle et traçons une ligne horizontale le traversant en son centre ; la partie haute sera, semblable à l’arcane le monde, reliée au ciel et à la spiritualité tandis que la partie basse mettra en évidence la puissance des forces terrestres. Partageons- le maintenant sur l’axe vertical et nous obtenons quatre quartiers. La partie gauche sera liée au réceptif et la partie basse représentera les forces actives (masculin).

Le noir et le blanc sont des constantes ; le noir, relatif aux profondeurs de la terre et le blanc, symbolique de l’immortalité. Ces deux couleurs seront placées à l’extérieur du cercle selon leur propre signification (noir en bas et blanc en haut). En se rappelant la disposition des arcanes et des séries de couleur dans le mandala construit (revoir le svastika mettant en évidence le sens du mouvement et l’engendrement de chaque couleur), nous pouvons soulever la théorie suivante :

Les épées étant placées sur le côté gauche , vers le ciel, nous pouvons penser qu’ elles se rapportent à la couleur bleue ( pensée intellectuelle ) ; ensuite viennent les coupes , situées en haut de la svastika, côté réceptif, il paraît évident qu’ elles s’ associent au rouge ( passion, énergie sexuelle ) et à la couleur chair ( ce qui a trait à l’Humain). Les coupes engendrent  les deniers, représentatifs du centre corporel que l’ont pourraient associer à la couleur jaune (jaune de l’or). Nous retrouvons enfin les bâtons en bas à droite du cercle, représentés par le vert.

Le violet sera la couleur centrale de ce cercle, la matrice, initiatrice du commencement.

Chaque quart de ce cercle, alors que les couleurs ont été ainsi attribué, se diviseront en deux, de manière à insérer dans le cercle les nuances de couleur. Les nuances foncées seront le plus prés de la terre tandis que les plus clairs contempleront le ciel.

-le schéma rectangulaire. En imaginant les couleurs chaudes comme actives et les couleurs froides comme réceptives, le schéma rectangulaire pourrait s’organiser de la manière suivante : du côté réceptif, nous retrouverions de bas en haut le vert foncé, puis le bleu foncé ; au dessus de la ligne horizontale séparant le rectangle en deux carrés, il y aurait le vert clair et enfin le bleu ciel. Du côté actif (à droite), et toujours de bas en haut, il y aurait le rouge, puis le jaune foncé (ou orange), et, enfin dans la partie ciel de ce même côté, la couleur chair et nous finirions avec le jaune. Les trois couleurs constantes que sont le noir, le blanc et le jaune garderaient le positionnement qu’elles ont dans le schéma circulaire.